SYNARETOPIT, Un syndicat pour les revendeuses de tomates et de piment

October 16, 2019

 

Le Syndicat national des revendeurs et revendeuses de tomates et de piments du Togo en abrégé (SYNARETOPIT) a vu le jour ce mardi 15 octobre 2019 à Lomé. Placé sous le thème « Le Syndicat : outil de travail pour les revendeuses et revendeurs de tomates et de piments », ce congrès constitutif s’est déroulé au siège de la CSTT dont le secrétaire général Emmanuel Agbénou a présidé la cérémonie d’ouverture.

Les travaux de ce congrès du SYNARETOPIT ont également connu la présence de la Présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) Mme Nakpa Polo qui a officiellement installé le nouveau bureau élu dans ses fonctions.

 

 

 

Ce nouveau bureau composé de 11 membres est dirigé par Hounake Victorine.

 

A l’issu du Congrès, 4 résolutions ont été prises et 3 recommandations ont été formulées.

 

Les membres du SYNARETOPIT se sont engagés à :

 

" Mettre en place des stratégies de syndicalisation qui fait appel à la sensibilisation et à la mobilisation d’un grand nombre de nos membres pour la réussite de nos  différentes actions aux fins d’avoir des propositions acceptables au cours des négociations avec nos partenaires.

 

Faire de la formation, de l’information et de l’éducation la pierre angulaire de notre syndicat afin que la culture des actions d’union, de solidarité, de démocratie,  d’indépendance, de paix et de courtoisie gouvernent toute la vie de notre organisation.

 

L’application stricte de nos statuts et règlement intérieur que nous avons tous adopté sans toutefois oublier tous les textes et règlements de notre pays qui concourent à la promotion des droits humains en général et à  la défense des intérêts de nos membres en particuliers.

 

La production pour ce premier mandat d’un plan d’action en fonction de nos forces, faiblesses, opportunités, atouts, et menaces, comme guide de nos activités à réaliser aux fins d’éviter à l’organisation son pilotage à vue  par ses premiers responsables".

 

Aux Responsables de marché et au gouvernement, le SYNARETOPIT demande :

 

De prêter une oreille attentive aux problèmes et aux difficultés individuelles et  collectives des Revendeuses et Revendeurs de Tomates et Piments et surtout aux doléances du syndicat afin d’éviter des frustrations, des tensions, de l’injustice sociale, qui ne sont pas de nature à faire régner un climat de paix dans notre environnement de travail ;

 

 

De veiller à l’application stricte des instruments juridiques qui ne sont que le Code du Travail de La République Togolaise et ses Textes d’applications de même que les Textes de Lois et toute la réglementation qui assurent le fonctionnement des Marchés publics dans notre pays.

 

A la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT),

 

D’apporter des appuis techniques et conseils en matière de renforcement des capacités aux titres de formations syndicales et professionnelles, d’études et de la recherche dans notre secteur d’activité afin d’assurer à notre organisation syndicale un bon fonctionnement administratif et une atteinte conséquente de ses objectifs. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La CSTT forme ses syndiqués de l’économie informelle sur la Protection Sociale

November 16, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags