• cstttogo

COVID19, La CSTT interpelle le gouvernement et les partenaires sociaux

Dans un communiqué publié ce lundi 23 mars 2020, la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT) se dit interpellée par tous ces bouleversements socio-économiques qui affectent dangereusement le monde du travail au Togo et invite le gouvernement et les partenaires sociaux à prendre certaines mesures:


voici l'intégralité du communiqué





COMMUNIQUE DE PRESSE

La Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT)

face aux réalités de la pandémie de Coronavirus (COVID-19)

qui plombe la situation du marché de travail au Togo

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-


Dès l’entame de l’année 2020 à ce jour, le monde entier observe et vit au quotidien une crise sanitaire due à la propagation rapide de la pandémie du COVID-19.

Les nombreuses pertes en vies humaines qu’engendre cette pandémie sont enregistrées en grande partie dans le monde du travail. Ce qui implique de graves conséquences sur le facteur humain, élément traditionnel clé pour la réalisation de l’activité économique aux plans national et international.

La CSTT qui suit l’évolution de la pandémie dans le monde, en Afrique et surtout au Togo avec une attention particulière devient inquiète au regard de l’impact négatif que cette crise pourrait engendrer sur le devenir des travailleuses et travailleurs de tous les secteurs d’activité d’une part et sur l’emploi même au Togo d’autre part.

C’est pourquoi en premier lieu la CSTT remercie le Gouvernement pour avoir pris le moment opportun les mesures à la hauteur de l’évènement pour éviter les décès au sein de la population togolaise en général et dans le monde du travail en particulier.

Tous ces bouleversements socio-économiques qui affectent dangereusement le monde du travail au Togo interpellent la CSTT qui invite :


1. Le Gouvernement, les employeurs, les travailleurs et travailleuses de l’administration publique, para-publique, confessionnelle, du secteur privé et de l’économie informelle à :

- respecter et à faire respecter par rapport à leur niveau de responsabilité les dispositions prises par le Gouvernement pour limiter la propagation du COVID-19 ;

- respecter et renforcer les mesures de santé et sécurité mises en place sur leurs lieux de travail respectifs en utilisant au maximum les équipements de protection individuelle et collective ;

- prendre des initiatives avec l’employeur pour que la distanciation sociale et le confinement deviennent une réalité si c’est la condition nécessaire pour isoler et arrêter la propagation du virus.

2. Le Gouvernement, les employeurs et les partenaires techniques et financiers à :

- gérer dans un cadre de dialogue social les situations qui pourraient faire obligation de procéder au ralentissement de l’activité économique occasionnant ainsi le chômage partiel avec des incidences financières négatives pour les salariés et ce conformément aux textes en vigueur dans le pays ;

- prendre des dispositions qui s’imposent pour que les processus de mise en œuvre pour la concrétisation des politiques du travail décent et durable et de protection sociale dont les instruments juridiques sont déjà mis en place avec le concours des partenaires techniques et financiers ne soient anéantis par les effets pervers de la propagation de COVID-19

- élargir le comité de riposte à la Coordination des Centrales Syndicales du Togo (CCST) afin de lui faciliter le suivi et l’évaluation des effets des mesures prises par le Gouvernement sur le monde du travail au Togo.

- mettre en place un fond socio-économique de soutien et d’accompagnement des travailleuses et travailleurs de tous bords afin d’éviter la paupérisation extrême dans le monde du travail au Togo au cas où il aurait confinement.

Fait à Lomé, le 23 Mars 2020

Pour le Bureau Confédéral

Le Secrétaire Général,

Emmanuel K. AGBENOU


9 vues
  • w-facebook
  • Twitter Clean

Copyright©CSTT2018

Visiteurs