• cstttogo

1er Mai 2020, Le message des Centrales Syndicales au gouvernement togolais


MESSAGE DU 1er MAI DES CENTRALES SYNDICALES DU TOGO


Chaque 1er mai est une occasion pour les travailleuses et travailleurs à travers le monde entier de saluer la mémoire de leurs ainés, hommes et femmes, qui se sont battus, au prix de leurs vies, pour l’émancipation des travailleurs. C’est également le moment solennel de remise, par les travailleurs, aux employeurs et à l’Etat, qui est le premier employeur, de cahiers de doléances pour l’amélioration des conditions de vie et de travail dans la droite ligne du combat ouvrier.



Le Porte-Parole des Centrales syndicales remettant le message au Ministre en charge du Travail et de l'Emploi


Pour cette année 2020, la commémoration de cette journée déroge aux traditionnelles manifestations à cause de la pandémie du coronavirus qui s’est abattue sur le monde entier avec de graves conséquences sur la vie des populations et sur les activités économiques. En effet, la riposte à cette pandémie a imposé à tous les Etats de prendre des mesures drastiques pour contenir la propagation de la maladie et l’éradiquer.


Il s’agit d’une équation complexe à résoudre : protéger la vie des populations tout en maintenant l’activité économique. En tout état de cause, la lutte contre la pandémie entraine des conséquences économiques et sociales : l’exposition à la contagion des personnels des services de soins et de santé qui travaillent en première ligne; l’aggravation de la précarité au sein des couches vulnérables; les difficultés des entreprises à faire face aux charges sociales ; la fermeture des établissements scolaires et universitaires, etc.


Les centrales syndicales se félicitent de la pro-activité du Gouvernement face à cette situation inédite de crise sanitaire sans précédent et qui permet à notre pays d’éviter jusqu’ici le pire. Elles l’exhortent à poursuivre ses efforts pour le bien-être de la population et la sauvegarde des activités économiques. Tout en rappelant que la situation actuelle n’est que conjecturelle, les organisationssyndicalessoulignentquelaplate-formerevendicativeen cours de négociation demeure d’actualité, notamment les précisions sur les modalités de réinstauration de l’indemnité de départ à la retraite, la mise en place d’une protection sociale pour tous, la révision du code du travail. Elles y reviendront le moment opportun.


Au-delà, et dans le contexte spécifique de la lutte contre la pandémie, les centrales syndicales du Togo:


demandent au Gouvernement ;

- de renforcer la stratégie de lutte contre le Covid-19 en impliquant plus les partenaires sociaux, à travers le dialogue social, dans les prises de décision; -de garantir les salaires aux travailleurs du secteur privé et d’assister davantage les couches vulnérables de la population;


- de matérialiser la reconnaissance du travail que fournit le personnel soignant dans la lutte contre la pandémie à travers des mesures d’accompagnement spécifiques;

- interpellent le Patronat et les employeurs sur la nécessité de s’appuyer pleinement sur le dialogue social pour discuter avec les représentants des travailleurs de la réorganisation du temps de travail et des conditions du maintien des activités de chaque entreprise;

- dénoncent les entreprises prédatrices qui cherchent à tirer profit de cette crise et exigent que toutes les entreprises respectent les droits des travailleurs;

- s’élèvent contre les décisions de la direction nationale de l’enseignement catholique de différer le paiement aux enseignants des salaires des mois de mai et de juin 2020 qui seront considérés comme des arriérés, et du refus de certains fondateurs d’établissements privés de payer les salaires pendant la période de fermeture des établissements scolaires et universitaires, y compris lesalairedumoisdemars2020;

- rendent hommage aux personnels des services de soins et de santé et des autres secteurs en première ligne dans la lutte contre leCovid-19, qui accomplissent un travail indispensable pour sauver des vies et fournir les produits et services vitaux;

- rendent également hommage et encouragent les travailleurs et les organisations de travailleurs qui se mobilisent par toutes formes de contributions pour accompagner le gouvernement dans cette phase de lutte;

- demandent aux salariés de bien vouloir signaler aux centrales syndicales, toutes velléités d’abus de la situation de COVID-19 au profit des employeurs qu’ils constatent sur les lieux de travail;

- invitent les travailleuses et travailleuses, l’ensemble des populations à continuer par respecter strictement les mesures mises en place par le Gouvernement.

Fait à Lomé, le 29 avril 2020

Pour les centrales syndicales du Togo

Le Porte-Parole de la CCST

  • w-facebook
  • Twitter Clean

Copyright©CSTT2018

Visiteurs